PLOMO EN ORO

Je suis l’amour au pied des pyramides.

Je t’ai pourtant cherché dans le murmure des églises.

En pleine conscience, j’aime y retrouver mon esprit originel, ma véritable essence, elle est supérieure aux mortels, et a l’abris des plafonds doré, je quitte l’ombre de mes nuits.

Je renais de mon cœur décomposé, car je sais que le cœur de l’homme est son propre Dieu.

Je suis venu au monde dans l’ascendance, la couleur noire de ton bas ventre me rappelle la terre fertile des bords du Nil.

On ne m’attendais pas si tôt, mais la foie animiste de la roue de la vie en a décidé autrement.

Sans attendre la course du soleil dans le ciel, on me donne mon nom. Dans l’ origine latine de ma naissance je viens de christ et sandre, création et protection.

La voie n’a ni nom ni forme, simplement mon esprit inénarrable et naturel.

Je dois vivre dans la différence, et une lumière inattendu m’a ouvert les yeux vers une autre dimension existentielle vers d’autres religions et cultures.

Je ne me perdrais jamais dans l’ignorance, mais dans la passion et les voyages.

Cette nuit à Paris, moi, la fille du 20 ème, dans ma chambre bien trop chaude, le rêve a été agité.

Tu es pâle et amaigris, tes yeux sont rougis d’avoir trop pleuré.

Ta femme est tournée vers une autre direction.

Tu t’avances et m’offres un pendentif d’Egypte antique, c’est un scarabée. En plongeant dans les codes primitifs, il a un sens sacré, symbolisme de renaissance et de divin. Tu as une place cruciale et tel un chaman tu interfères dans les deux mondes, terrestre et céleste.

Je suis plus forte, j’ai le don d’immortalité spirituelle et dans ma bulle, je suis un nouvel embryon prêt a se développer.

Du bout des doigts, tu me dessines une fleur sur le front, c’est un emblématique papyrus, l’offrande des dieux car elles ont l’apparence du disque solaire.

La plante sert a la fabrication du papier, ce troisième œil me fait lire a livre ouvert dans la civilisation ancienne égyptienne…

Des propriétaires de troupeaux nomades du Sahara ont formé les cités avec des agriculteurs sédentaires dans la vallée du fleuve.

Je vais partir à ta rencontre, je poursuis ma quête, je crois en l’histoire de l’univers a travers Santiago et Fatima.

Je dois être fille d’alchimiste et crois en la transformation du plomb en or.

Amours et désamours,

« derrière les ennuis et les vastes chagrins qui chargent de leur poids l’existence brumeuse, heureuse, qui comme Baudelaire, plane sur la vie et comprend sans effort le langage des fleurs et des choses muettes »

Elévation …

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « PLOMO EN ORO »

  1. I blog quite often and I truly appreciate your information. This great
    article has truly peaked my interest. I am going to bookmark your site
    and keep checking for new details about once a week.
    I subscribed to your RSS feed too.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *